« Dire les indiscernables »: mon article dans la revue Ecarts d’identité

Je ne suis pas le moins du monde habitué de cet exercice, mais j’ai publié un petit article dans le numéro 131 de la revue Ecarts d’identité en fin d’année 2018. Il s’intitule « Dire les indiscernables. Faire et défaire la spécificité des roms en bidonville ».

L’idée était de réaffirmer que la construction erronée d’un écart d’identité des occupants des bidonvilles a créé un défaut d’identification pour le phénomène qu’ils subissent et produit de l’indiscernable. D’où l’importance d’un mouvement inverse de déconstruction des manières de dire les migrations pour défaire l’exclusivité liée à l’étrangeté des personnes et leur migration et reconstituer les communs.

Continuer la lecture de « « Dire les indiscernables »: mon article dans la revue Ecarts d’identité »

Fin des aides sociales en cas de refus d’un emploi en Roumanie: traduction d’un article de presse

Une nouvelle disposition de la loi roumaine concernant le revenu minimum garanti est entrée en vigueur le 22 octobre 2018. Elle durcit les conditions pour en bénéficier: plus aucun refus possible d’un emploi pour les bénéficiaires qui perdront leur droit à l’aide sociale. J’ai souhaité suivre en particulier ce sujet dans la presse roumaine (de préférence la presse locale), et notamment à la suite d’un article du quotidien national Romania Libera, « Les aides sociales bloquent le développement des zones rurales » puis d’une dépêche qui annonçait déjà la modification de la loi entrée en vigueur ce mercredi. Ce qui est ici en jeu d’après moi, c’est l’écart immense entre les pauvres, pour une part bénéficiaires des aides sociales (grand nombre en situation de non-recours), parmi eux une grande majorité de roms, et d’autre part les pauvres moyens de l’inclusion sociale (dont l’offre d’emploi, entre autre). Le travail ne manque effectivement pas, ce sont les moyens d’y accéder correctement qui manquent (formation, adaptation, accompagnement, rôle des institutions, etc.)

Continuer la lecture de « Fin des aides sociales en cas de refus d’un emploi en Roumanie: traduction d’un article de presse »

« Mauvais tsigane tu resteras »: traduction d’un article de presse locale

Encore une petite traduction d’un article de la presse locale roumaine (du département de Bihor où je travaille) au sujet des roms. Je trouve que ces petits articles (ici il s’agit en fait d’un édito sous forme de chronique ou de commentaire subjectif du journaliste) rendent très directement compte de la parole commune, de l’avis commun, souvent tu au quotidien par le clampin mais jamais sans conséquence dans les relations sociales et en particulier la relation de la société roumaine majoritaire aux roms. Je fais ces traductions pour illustrer sans trop de « filtres » la situation des roms ou, plus précisément, la situation des roumains face aux roms, là-bas, au niveau très local. Cette traduction fait suite à plusieurs billets de ce blog, n’hésitez pas à vous y référer, c’est la multiplication des articles qui peut faire imaginer leur « impact »…

Continuer la lecture de « « Mauvais tsigane tu resteras »: traduction d’un article de presse locale »

« Refuser un emploi va annuler le droit aux aides sociales »: traduction d’une dépêche de presse roumaine

Dans la suite logique des articles précédents que j’ai traduit de la presse locale roumaine puis de la presse nationale, dont le fil rouge est la question des aides sociales en Roumanie et l’idée souvent développée dans ces articles que le système de protection sociale serait en l’état contre-productif (au sens tout-à-fait littéral de ne pas mettre en production), j’ajoute une nouvelle traduction d’une dépêche de l’agence Agerpress relayée sur le site Hotnews.ro Pour le moment, c’est à peu près tout ce que j’ai trouvé sur le sujet, mais l’information est particulièrement préoccupante et illustre la direction visiblement prise en Roumanie pour démanteler le système des aides sociales (en particulier le revenu minimum) et faire pression sur les bénéficiaires pour trouver un emploi en sous-entendant que le problème est leur manque de volonté.

Continuer la lecture de « « Refuser un emploi va annuler le droit aux aides sociales »: traduction d’une dépêche de presse roumaine »

Les fonds européens et les roms #2 : premiers résultats du POCU 2016 en Roumanie

Je poursuis ici mon idée de « série » sur les financements (et donc les politiques) qui interviennent sur les situations locales d’extrême pauvreté que connaissent les roms en Roumanie. Dans ce billet, j’ai regardé la première liste des projets qui vont être financés dans le cadre du programme opérationnel « POCU » du Fond Social Européen (FSE). Je me suis notamment demandé où vont se dérouler ces projets et s’ils interviennent « au bon endroit »?  Continuer la lecture de « Les fonds européens et les roms #2 : premiers résultats du POCU 2016 en Roumanie »

Les fonds européens et les roms #1: Tour d’horizon des financements en Roumanie pour l’intégration des roms

J’inaugure ici une « série » sur les financements (et donc les politiques publiques) qui visent expressément les situations locales d’extrême pauvreté que connaissent surtout les roms en Roumanie. Donc je vais m’intéresser aux financements européens pour l’inclusion des roms. Je souhaite cette série très concrète, moins comme un recueil exhaustif de ce qui existe ou explicatif de mécanismes vraiment très complexes, mais plutôt en partant de la réalité et de situations précises (à partir d’un appel à projet, d’un bilan d’une mise en oeuvre, d’un rapport ministériel, d’une situation précise sur le terrain, etc.) Dans ce billet, je tente un tour d’horizon, au plus simple, des financements fléchés pour l’intégration des roms. Continuer la lecture de « Les fonds européens et les roms #1: Tour d’horizon des financements en Roumanie pour l’intégration des roms »

Regard sur le dispositif Andatu pour l’intégration des roms roumains à Lyon en France

J’ai participé en fin d’année 2015 à un travail de capitalisation mené par la Mrie pour la Fondation Abbé Pierre du dispositif « Andatu » (2011-2015) d’intégration de 100 familles de roms de bidonvilles de l’agglomération lyonnaise. Je propose ici un premier regard sur le principe même du dispositif qui est pour moi un dispositif spécifique qui retire la question des bidonvilles d’un travail de fond sur l’accès au droit commun, ce qui, après « l’intégration » à marche forcée des 100 familles, le laisse en partie vain, pour cette question des bidonvilles comme pour toutes les questions qui relèvent de la précarité et de la mise au ban de certaines catégories de public par l’action publique.  Continuer la lecture de « Regard sur le dispositif Andatu pour l’intégration des roms roumains à Lyon en France »

L’équivoque des ingouvernables

« Les ingouvernables » : c’est avec ce titre en forme d’équivoque que j’ai présenté mon travail de thèse. Quelle est la question alors? Qui est ingouvernable? Qu’est-ce qui est ingouvernable? Ou bien encore : Comment, par quel procédé de gouvernement est-ce (devenu) ingouvernable ? C’est à la troisième question que j’ai voulu répondre. Et elle permet de comprendre comment se posent par erreur les deux premières… Continuer la lecture de « L’équivoque des ingouvernables »